accueil plans interactifs je participe démarches outils webcam espace pros
RechercheMenucontenuFAQ
mairieviequotidien
bandeau montélimar
bandeau montélimar
bandeau montélimar
bandeau montélimar
bandeau montélimar
bandeau 2
Vous êtes ici : Accueil > Ma vie à Montélimar > Le cadre de vie > L'histoire > De Monteil Adhémar à Montélimar

De Monteil Adhémar à Montélimar


Il fallut attendre le XIe siècle et l’arrivée de la famille des Monteil pour réunifier la ville. Un siècle plus tard, le seigneur Adhémar de Monteil se fit construire un château fortifié au Bois de Laud. On nomma sa résidence Montelium Adhemari (le petit mont d’Adhémar), en référence à la colline où elle fut édifiée. En 1328, le nom de « Montelilmart » fut officiellement adopté, qui se transformera au fil du temps en « Montélimar ».
Mais, de nouveaux conflits allaient rapidement faire perdre leur autonomie aux seigneurs des Adhémar. De 1340 à 1383, les droits sur la ville devinrent propriété de la papauté.
Au XVe siècle, la ville fut rattachée à la Couronne de France. Favorite du roi Henri II, Diane de Poitiers s’installa à Montélimar en 1549. La richissime duchesse se fit bâtir une belle demeure familiale aujourd’hui appelée Maison Diane de Poitiers et qui reste l’un des anciens vestiges phares de l'histoire montilienne.
La Réforme instituée au Moyen-Âge en réaction aux abus de l’Eglise catholique allait marquer le renouveau de la foi et des pratiques chrétiennes, donnant naissance au protestantisme. Prêché dans le Dauphiné par Guillaume Farel, son culte rencontra en Drôme-Ardèche un écho particulièrement favorable. Dès 1560, fut instaurée l’Église Réformée de Montélimar. Ce fut le commencement de tragiques guerres de religion durant lesquelles Catholiques et Protestants se disputèrent la possession de la ville. Il fallut attendre la promulgation de l’Édit de Nantes en 1598 par le roi Henri IV pour que les Protestants recouvrent le droit de célébrer leur culte et de construire leurs propres édifices. Entre 1599 et 1604, Montélimar se dota ainsi d'un temple protestant. Cette période restera comme la plus riche de l’histoire de la ville : Montélimar devint alors un centre religieux qui rayonnait dans tout le Dauphiné.

montelimar