Rechercher
Rechercher

Franck Reynier exprime son désaccord sur les fermetures de classes élémentaires à l'école de la Gondole et des Champs.

Retour
Vie municipale, Education Le dimanche 19 avril 2020

Franck Reynier exprime son désaccord sur les fermetures de classes élémentaires à l'école de la Gondole et des Champs.

Le Maire a écrit au Directeur Académique des Services Départementaux de l’Éducation pour exprimer son désaccord. Retrouvez l'intégralité du courrier ci-dessous.

Franck REYNIER
Maire de Montélimar
Président de Montélimar-Agglomération

 

Monsieur le Directeur Départemental,

Montélimar, le vendredi 17 avril 2020

 

Vous avez rendu les décisions prises par le comité technique spécial départemental du jeudi 16 avril concernant les décisions d’ouvertures et de fermetures de classes pour la prochaine rentrée sur le territoire de la ville de Montélimar.

Si je me félicite de la validation des ouvertures de classes à l'école primaire de Maubec, à l'école maternelle de Nocaze Les Grèzes, et à l'école élémentaire de Pracomtal, qui suit la courbe dynamique des inscriptions pour la première, et la volonté confirmée de dédoublement des classes afin d'assurer un meilleur suivi des élèves pour les autres, je tiens à vous exprimer mes inquiétudes et mon désaccord sur vos choix de fermetures de classes élémentaires à l'école de la Gondole et des Champs.

Cette période si difficile de crise sanitaire doit nous conduire à nous adapter et à revoir certaines décisions.

Cette pandémie, bouleverse les fondamentaux structurels de notre société.

De nombreux enfants, et le Président de la République s'en est ému lors de sa dernière intervention, sont actuellement éloignés du système scolaire du fait du confinement. L'Education nationale reconnait ne pas avoir de nouvelles de certains d’entre eux. D'autres, n'ont pas la possibilité d'être accompagnés convenablement dans leur apprentissage à la maison. Aussi, il est certain qu'un temps d'adaptation sera nécessaire aux enfants afin de reprendre les conditions d'un apprentissage scolaire encadré, et de récupérer le retard inhérent au confinement. Et ce retard est particulièrement préjudiciable en élémentaire, phase scolaire d'acquisition des fondamentaux.

A plus long terme, je suis même convaincu que, comme pour les adultes, un accompagnement psychologique particulier des enfants sera nécessaire afin de les aider à passer le cap de cette période qui ne manquera pas de les perturber.

De plus, le confinement imposé dès le 17 mars a complètement stoppé la démarche d'inscription par les parents concernés des enfants du secteur, particulièrement pour l'école de la Gondole (les dossiers devaient être déposés à partir du 23 mars). Même s'il y a eu des inscriptions en ligne, elles ne correspondent pas à la réalité des effectifs.

Au regard de ces éléments, il me parait important et urgent que vous puissiez revenir sur ces décisions de fermetures qui ne sont pas opportunes. À situation exceptionnelle, choix exceptionnels.

Sachant pouvoir compter sur votre compréhension, et restant à votre disposition, je vous prie de croire, Monsieur le Directeur Départemental, en mes sentiments les meilleurs.

Franck REYNIER