Rechercher
Rechercher

Le Prix des Ecrivains Gastronomes 2019 est attribué à...

Retour
Animation Le vendredi 22 novembre 2019

Le Prix des Ecrivains Gastronomes 2019 est attribué à...

Chaque année depuis 2014, le Centre Méditerranéen de Littérature (CML), la Ville et l'Agglomération de Montélimar, décernent sous le parrainage du Ministère de l’Economie et des finances, le « Prix des Écrivains Gastronomes»

Attribué à un auteur qui aborde la gastronomie avec exigence et talent, qui affirme son goût pour une cuisine de qualité, et qui introduit dans sa littérature son amour pour la table.

Le Prix des Ecrivains Gastronomes 2019 est attribué à Skye McAlpine, Une table à Venise, Editions Ulmer

Le prix Coup de cœur du jury des Ecrivains Gastronomes 2019 est attribué à Valérie Duvauchelle, Le goût silencieux, La pratique zen de la nourriture, Editions Actes-Sud

Les lauréats du Prix des Ecrivains Gastronomes

2018 : Anne-Sophie PIC, Agrumes, Editions La Maison
2018 : Prix Coup de cœur du jury, Alexis JENNI, Femmes d’ici cuisines d’ailleurs, Editions Albin-Michel
2017 : Michel GUERARD, Mots et mets, Editions du Seuil et Alexandre de LUR SALUCES, D’Yquem à Fargues, Editions Gallimard
2017 : Prix Coup de cœur du jury, Noha BAZ, La recette d’où je viens, Editions l’Orient des Livres 2016 : Thierry MARX et Bernard THOMASSON, Histoire à la carte, Editions de la Martinière
2016 : Prix Coup de cœur du jury, Jean SULPICE, L'Assiette sauvage 45 recettes aux herbes et aux fleurs, Editions Cherche-Midi
2016 : Prix Coup de cœur du jury, Axel KAPRANOS, Franz Ferdinand, la tournée des Grands-Ducs, Editions du Rouergue
2015 : Eric KEISER, Le Larousse du Pain, Editions Larousse et Gilles PUDLOWSKI, Le Tour de France Gourmand, Editions du Chêne
2015 : Prix Coup de cœur du jury, Danièle GERKENS et Pauline JUILIARD, Une table corse, la femme de Campo di Monte, Editions du Rouergue
2014 : Jean-François PIEGE, Jean-François PIEGE, Editions Flammarion et Bernard PIVOT, Dictionnaire Amoureux du Vin, Editions Flammarion

Prix des Ecrivains Gastronomes 2019 Shye McAlpine, Une table à Venise, Editions Ulmer
UNE TABLE A VENISE

En 100 recettes, Skye McAlpine nous apprend la vraie cuisine vénitienne, celle mangée par les Vénitiens et transmise de génération en génération. Une cuisine-maison préparée avec des produits locaux qui baigne dans les épices et les saveurs venues d’ailleurs : pignons de pins, raisins secs, feuilles de laurier, vinaigres sucrés, safran puissant et mascarpone crémeux. On se balade au cœur d’une ville bien vivante, on partage la vie amicale et familiale de Skye McAlpine, on y croise des plats emblématiques, bien sûr, mais surtout les plats chers à son cœur, source de joie au quotidien. Une cuisine simple, fraîche et colorée, toujours abondante.
Skye McAlpine est auteure, cuisinière à domicile, journaliste (Vanity Fair, Sunday Times, etc.) et blogueuse (www.frommydiningtable.com).
Elle vit à Venise depuis l’âge de 6 ans et c’est au contact d’amis et voisins vénitiens qu’elle a appris la vraie cuisine vénitienne. Elle partage aujourd’hui son quotidien entre cette ville et Londres. Son blog et son Instagram (plus de 152 000 abonnés) sont très suivis par un public international. Son premier livre est publié aux États-Unis, en Angleterre, au Canada, en France et en Allemagne.

Prix Coup de cœur des Ecrivains Gastronomes 2019
Valérie Duvauchelle, Le goût silencieux, La pratique zen de la nourriture, Editions Actes-Sud

Inspirée de la tradition zen de la Chine et du Japon, la « cuisine de la bienveillance » (shôjin ryôri) permet de renforcer son lien à la nourriture, retrouver son espace intérieur et contribuer à la guérison du monde. Cet ouvrage est une invitation à repenser la façon de nous alimenter, à agir avec bon sens. Réveiller le corps de la Terre en nous, retrouver le lien à la nourriture et ressentir que chaque bouchée a le goût des étoiles, des lacs, de nos ancêtres, se reconnecter à la réalité profonde de l’alimentation pour enfin manger et vivre pleinement est la réponse de la shôjin ryôri à la situation de notre monde en transition.
C'est au Japon, où elle a vécu une douzaine d'années, que Valérie Duvauchelle s'initie à la pratique du bouddhisme zen. À l'occasion de sa première retraite, elle découvre la pratique de la shôjin ryôri qui transforme profondément sa vie. Elle interrompt son travail de promotrice de cinéma pour se consacrer entièrement à cette pratique et se former auprès de différents maîtres. Puis, elle crée la cuisine de la bienveillance à son retour en France.

La remise du prix aura lieu le dimanche 1er décembre à 11h30 au Palais des Congrès.