Rechercher
Rechercher

Rencontre avec Karine Cappelle, directrice de projet "Montélimar Action Coeur de Ville"

Retour
Vie municipale, Economie-Emploi, Centre-ville, Cadre de vie Le mardi 25 septembre 2018

Rencontre avec Karine Cappelle, directrice de projet "Montélimar Action Coeur de Ville"

Depuis le 20 août 2018, Karine Cappelle a intégré les services de la Ville de Montélimar. Elle a en charge le pilotage du projet «Montélimar Action Coeur de Ville».

Pouvez-vous nous présenter votre parcours, vos missions ?

Si le dernier poste que j’occupais se situait en Aveyron, à Rodez, je suis particulièrement attachée à ce territoire et à la Drôme, où j’ai eu l’occasion de travailler par le passé. En effet, diplômée en aménagement du territoire avec une spécialité en urbanisme, j’accompagne les collectivités territoriales depuis plus de 20 ans dans la conduite de leurs projets de territoire dans un contexte qui évolue vite, de plus en plus complexe… où il faut composer avec les intérêts de chacun, des partenaires, de la Ville à la Région, en passant par l’Agglomération et le Département, et bien sûr les attentes et les besoins de ceux qui contribuent à l’animation et au développement d’une ville, d’un territoire… Le projet « Coeur de ville », doit ainsi tenir compte de ceux qui y travaillent, y habitent ou s’y divertissent…Mes missions consistent donc à faciliter la mise en oeuvre d’un projet d’ensemble qui allie des questions de déplacement, d’attractivité commerciale, de logement. Mon rôle est de mobiliser les différentes ressources et compétences au service d’un programme global, dont la mise en oeuvre relève à la fois de l’action publique, mais également des partenaires privés, investisseurs, acteurs économiques et associatifs.

Que va-t-il se passer, aujourd'hui,  25 septembre à 16h ?

La Ville de Montélimar et l’État vont signer la convention cadre «Action Coeur de Ville». Il y a une vraie prise de conscience de la part des pouvoirs publics sur la nécessité de mener ce défi de la revitalisation des centres-villes. Montélimar n’est pas la seule ville concernée et peut compter sur un réseau de 222 villes lauréates à ce dispositif gouvernemental. Après la première sélection de la candidature de la Ville de Montélimar, l’Etat, avec les principaux partenaires à ses côtés, s’engage officiellement, par le biais de la signature d’une convention cadre, à soutenir le projet de la ville. Cette signature marque le début du programme, sachant que certaines actions ont d’ores et déjà été initiées mais qu’il s’agit bien de s’inscrire dans un projet à moyen et long terme, avec ce premier outil contractuel signé pour une durée de 6 ans.