Rechercher
Rechercher

Un animal de compagnie pour les seniors

Retour
Solidarité-Seniors Le mercredi 12 février 2020

Un animal de compagnie pour les seniors

Dans le cadre du contrat local de santé, la Ville, en partenariat avec l'association AM Services, a lancé un dispositif innovant, en permettant à des personnes âgées d'accueillir chez elles un animal de compagnie afin de rompre l'isolement, et sans charge financière. Un duo gagnant !

La solitude et l'isolement sont des facteurs aggravants de la perte progressive d'autonomie chez les seniors. La présence d'un animal de compagnie peut agir sur le bien-être des personnes âgées, mais également sur leur santé physique et sociale et les aider à faire face au sentiment d'inutilité et au manque de contacts et d'affection rencontrés par ces personnes.

Ce dispositif s'adresse aux seniors montiliens. Une personne de la Ville se déplace chez le senior isolé et volontaire, qu'ils soit veuf, célibataire ou en situation de perte d'autonomie, afin de s'assurer que l'animal sera accueilli dans de bonnes conditions, que la personne soit en capacité de s'en occuper et que le logement soit adapté à son arrivée. Ces personnes, dont le souhait n’est autre que de trouver un compagnon pour vivre une belle histoire, se voient ainsi confier un chien ou un chat par le refuge animalier intercommunal, pour une période d'un an renouvelable, et ce après que les conditions d'accueil de l'animal chez l'adoptant aient été évaluées.

Le refuge reste propriétaire de l’animal : en cas de problème de santé de la personne qui accueille l'animal, celui-ci reviendrait en pension au refuge, le temps nécessaire à sa convalescence. La Ville s’engage à prendre en charge les frais d’alimentation et de soins (croquettes, litière...) et certains frais vétérinaires et de toilettage, en totalité ou partiellement en fonction des conditions de ressource des adoptants. Ce dispositif permet de lever le frein qui privait trop de seniors de la joie d’avoir un compagnon aimant, et trop d’animaux abandonnés d’être adoptés par des maîtres attentionnés.

" Des placements sous le signe du bon sens et du bonheur partagé. "

Octavius, 2 ans, un joli chat au pelage noir, partage désormais le quotidien de Jean Pierre Vultaggio, 61 ans, et de Switty, son hamster. Nîmois d'origine, ce retraité célibataire a emménagé à Montélimar en février dernier pour se rapprocher de sa soeur Gilda et de sa mère. Un peu isolé, totalement déraciné mais avec beaucoup d'affection à donner, c'est tout naturellement que Jean-Pierre s'est porté volontaire pour accueillir un animal chez lui. « J'ai toujours vécu avec des chats à la maison. Quand je suis arrivé ici, j'ai pris un hamster... J'aime les animaux, j'aime être avec eux alors quand les personnes qui viennent faire le ménage à mon domicile m'ont informé que j'avais la possibilité, avec la ville, d'adopter gratuitement un chat j'en ai parlé avec ma soeur qui m'a encouragé à le faire. »

 Et voilà l'aventure qui commence pour Jean- Pierre. Direction le refuge animalier en compagnie de Gilda. « Quand nous sommes rentrés dans le box, j'ai tout de suite repéré Octavius. Il est venu d'abord vers ma soeur, puis s'est frotté contre moi. Je me souviens qu'il ronronnait, réclamait des câlins. J'ai tout de suite su que c'était lui qu'il fallait que j'adopte. » Et après quelques semaines, la cohabitation à trois dans l'appartement de Jean-Pierre se passe plutôt bien. « Il a juste fallu que je mette Switty dans la chambre et Octavius dans le salon. Chacun sa pièce... Nous lui avons acheté des jouets, des balles, des petites souris en plastique et une petite cabane. Il passe sa journée à jouer, quand c'est pas la nuit à 3h du matin et qu'il me réveille », souligne, amusé, Jean-Pierre.

 « Je lui donne à manger quand il faut, je m'occupe de lui et en plus cela me fait de la compagnie et de l'animation. » Et si Octavius a désormais trouvé sa place dans la vie de Jean-Pierre, il a aussi trouvé sa place dans l'appartement de son maître. «Il squatte le fauteuil et je ne peux pas le déloger... du coup je regarde la télé sur la chaise... » À voir le regard pétillant de Jean-Pierre quand il parle d'Octavius, ces deux là étaient faits pour s'entendre...